Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Entre quatre murs gris (Room 514)

Une suite d'interrogatoires au sein de la police militaire israélienne. Entre quatre murs gris avec la même enquêtrice (l'actrice est formidable) bien décidée à faire éclater une vérité pas très glorieuse pour l'armée du pays. Le dispositif de Room 514 est minimal, un huis-clos à peine coupé par plusieurs scènes de bus. Tension extrême amplifiée par une mise en scène charnelle, au plus près des visages. Et quelques moments de douceur et d'humour. Le sujet et son traitement tiennent finalement plus du théâtre que du cinéma. Le film n'en reste pas moins fort, témoignant du malaise d'une société de plus en plus malade et clivée face au "problème" des Territoires Occupés.

 

21020481_20130717165850238.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg



17/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres